Una Voce Umana

Roberto Rossellini, Una Voce Umana, 34’50“, partie 1 de L’Amore, Due storie d’amore, film, 1948.


En 1948, Roberto Rossellini travaille à
l’adaptation cinématographique de La Voix Humaine, de Jean Cocteau.

L’actrice italienne Anna Magnani, au sommet de son art, y incarne une femme éplorée, seule dans le huis clos de son appartement.

Accrochée à un téléphone qui ne cesse de dysfonctionner, Anna Magnani y apparaît toute entière tendue vers la voix de son amant qui, à l’autre bout de la ligne, refuse de prolonger leur histoire d’amour et lui réclame la restitution de leurs échanges épistolaires.

░¦ Une touchante expression de la fragilité de nos communications humaines, du désarmement dont nous sommes les proies lorsque nos voix ne parviennent à se faire entendre, et un film splendide auquel l’exposition Voci Umane doit son titre.