Sylvain Gouraud

Les nouveaux terriens, série, collage diasec cadre CP, 2018, FACAC.
D’ici, de là, film, 20′, 2021.


Les nouveaux terriens sont de plus en plus visibles dans la ville, comme si leur présence devenait une évidence. Leur laine dense se marie sans peine à la brique rouge des barres d’immeubles d’Aubervilliers. Les Bergers Urbains font paître leur troupeau au milieu des parkings des anciens magasins généraux. Julie, Pauline et Guillaume n’étaient pas berger(e)s, ils ont eu cette idée folle de faire des transhumances en ville. Aucun éleveur de moutons n’aurait imaginé un tel scénario. Ils ont dû batailler pour rentrer dans les clous.
Son : La gestion différenciée 3’50’’. Le regard mouton 2’37’’. La bleu du Maine face à l’ingrate charmoise 3’26’’. S’assurer 0’51’’. Un business plan pour être libres 2’32’’. Un moment exceptionnel, inattendu 3’04’’. En ville, tout le monde est paysan 2’51’.

Projection du film D’ici, de là réalisé à l’occasion d’une résidence hors les murs du Centre Pompidou dans le territoire du Centre Ouest Bretagne avec un petit groupe d’agriculteurs qui ont décidé de se réunir pour discuter de l’impact de leurs pratiques sur le paysage. Les pratiques agricoles sont la caisse de résonance de nombreux enjeux critiques d’aujourd’hui (environnement, économie, santé, emploi, développement territorial). A ce titre, les paysan.e.s portent une charge lourde et sont souvent la cible de critiques de la part d’une part grandissante de la population, devenue urbaine et très informée.

Ce film de Sylvain Gouraud relate une tentative utopique de reconnexion entre la campagne et la ville par le biais de la photographie.