programme d'expositions fluides, tendres et alternatives

Collectif thr34d5

Micro/macro scopie, sérigraphie sur kombucha, 2021.


La religion, l’art, la science ont de tout temps aidé à interpréter les phénomènes, à expliquer notre monde. Outils et machines nous donnent les moyens de percevoir la matière au-delà de notre imagination. Repoussant les limites du monde tel que nous le connais sons, le collectif thr34d5 explore à travers la production d’une image au microscope à balayage de la structure de la kombucha de nouveaux rapports au monde possibles, à la matière elle-même. L’objectivité semi-fonctionnelle du laboratoire nous engage à nous intéresser aux vivants pour la production.

Néanmoins des liens invisibles se tissent lentement. La chose d’abord esclave finit alter.
C’est ainsi que commence, après l’inspection raisonnée au microscope, le plongeon dans l’autre. Du micro au macro, tout semble dessiner une perspective inclusive, où chacun, à sa taille et son échelle, regarde l’autre. Par son contact, on pense à d’autres possibles, à d’autres ramifications, à l’espace selon les acétobacters ou les rhizomes. On se rêve finalement à tisser des liens autrement avec le réel. Sommes-nous symbiotiques ?